Zoom | Les 4 meilleures stratégies Marketing de nos clients déployées en 2020 : délivrabilité & segmentation email [1/4]

Publié par Service Communication dans Délivrabilité & Réputation, Messaging & Transformation Marketing, Satisfaction & fidélisation 1 décembre 2020 Temps de lecture : < 1 min

Cette année s’est révélée unique et, comme vous, notre équipe Conseil s’est adaptée pour continuer d’accompagner les annonceurs dans le déploiement de leurs campagnes Marketing.

Au travers d’une mini-série de 4 articles, découvrez les actions menées par nos consultants pour aider nos clients à maintenir l’engagement de leurs contacts et les performances associées.

Avril 2020 : les FAI et les MSP durcissent leurs règles de filtrage anti-spam 

Pratique email en période de criseLors du 1er confinement, l’email est devenu un canal d’échange privilégié

Enseignants et élèves, familles et groupes d’amis, entreprises et collectivités locales… Cette augmentation inattendue du flux de messages a saturé les serveurs. 

Certains annonceurs, pensant bien faire, ont adressé la totalité de leur base de données, sans pour autant proposer une valeur ajoutée à leurs destinataires en matière de santé ou de sécurité. 

Résultat ? Des désinscriptions massives et une hausse du taux de plaintes ou de signalements (ton inapproprié, ciblage maladroit, sur sollicitation par de nombreuses sources…) ! Les filtres anti-spam se sont alors adaptés rapidement pour identifier les acteurs jugés indésirables et privilégier les messages attendus. Nombreux annonceurs furent sanctionnés, sans compter l’impact négatif sur leur réputation d’expéditeur.  

Une période de crise, c’est aussi une opportunité de plus pour les pirates du web. Les termes « Covid-19 », « coronavirus », « épidémie », « confinement » ou « masque de protection » par exemple, sont devenus omniprésents dans les campagnes de spam ou de phishing

Adapter sa segmentation pour protéger sa délivrabilité email : cas concret 

Dès le mois d’avril, Adonis, Consultant Marketing, a engagé une révision de la segmentation de la newsletter de son client, confronté à un taux d’ouverture inférieur à 24% chez certains domaines comme hotmail.fr. 

L’objectif ? Ne pas être sanctionné par les FAI et les MSP et risquer de compromettre la réputation globale d’expéditeur. 

Après une analyse affinée de la base, le volume ciblé a été quasiment divisé par 2 pour privilégier les contacts les plus appétents. En clair, moins router, pour mieux adresser. 

6 mois après, les résultats étaient déjà visibles : 

  • Une augmentation de l’IGQ de 62 à 80/100 (Indice Global de Qualité Dolist équivalent aux évaluations faites par les filtres anti-spam) 
  • Une augmentation du taux d’ouverture de 10% et du volume d’ouvreurs de 13% sur fr

Mission opérationnelle Segmentation : késako ? 

En email marketing, il faut être au plus près des attentes de vos clients pour ne pas submerger leur boîte de réception. C’est ici qu’entre en jeu la segmentation emailing. Elle consiste à diviser les populations qui composent votre base selon différents critères (données socio-démographiques, besoins, comportement d’achat…) pour fournir aux destinataires les informations les plus appropriées. 

C’est à la réception des premières alertes délivrabilité de son client (faible taux d’ouverture chez certains domaines ici donc) qu’Adonis est intervenu pour réaliser une mission opérationnelle d’1/2 journée à ses côtés avec pour objectifs de : 

  • Identifier les critères de ciblages disponibles, profils des contacts et risque délivrabilité
  • Créer des segments adaptés pour améliorer les résultats des campagnes dès l’envoi suivant
  • Mettre en place des marqueurs pour qualifier les contacts et ajuster les prochaines campagnes

Cette rapidité de mise en place (72h) a permis de stopper immédiatement les avertissements et d’améliorer significativement le taux d’ouverture de son client. 

Contrairement à d’autres acteurs ayant maintenu leurs critères de segmentation, Adonis a relevé un taux de désabonnement stable sous le seuil recommandé de 0,2% et en baisse malgré la période à forte pression marketing. 

Sur le même sujet...