Zoom | Les astuces pour un objet emailing impactant

Publié par Service Communication dans Stratégie Email & Digitale 12 mai 2022 Temps de lecture : 3 min

Les tips pour un objet emailing impactant

Voulez-vous que le contenu de votre email soit ouvert, lu et cliqué ? Tout commence par la ligne d’objet ! Elle constitue l’une des toutes premières impressions que le destinataire se fera de votre email, et on le sait, c’est la première impression qui compte dans la vie comme en email Marketing ! Voici quelques conseils éprouvés pour vous aider à égayer vos accroches, vous démarquer dans une boîte de réception bondée et stimuler l’engagement de vos contacts

  • Rédigez votre ligne d’objet en pensant à un public mobile : Dans les transports, pendant les repas et les pauses, au travail ou en cours… Le consommateur est de plus en plus mobile et il devient plus difficile de capter son attention. Dans un souci d’organisation et de gain de temps, plus d’1 mobinaute sur 2 (51%) trie ses emails avant de les lire sur son ordinateur*. Pour un affichage d’objet email optimal sur mobile, pensez simple et surtout court
  • Privilégiez un objet court dans vos emails : D’un point de vue général, la capacité d’attention moyenne des adultes est de huit secondes* et diminue à mesure que les usages numériques et l’utilisation de réseaux sociaux grandissent. Vous disposez donc d’un temps limité pour transmettre votre message. Préférez une structure courte et lisible pour que vos clients connaissent l’essentiel de ce que vous proposez. 
  • Posez une question : L’utilisation du mode interrogatif permet de stimuler la curiosité de votre destinataire. Avec ce type d’objet, il est possible que votre taux d’ouverture augmente. Cette méthode est efficace mais il faut être vigilant et s’assurer que la question posée est pertinente, au risque que l’email ne soit pas lu. 
  • Transmettez un sentiment d’urgence : « Agissez maintenant », « Offre à durée limitée », « Votre dernière chance »… Les occasions sont nombreuses. Mais attention à ne pas en abuser, si le temps ne prévaut pas, ne l’utilisez pas. 
  • Personnaliser votre objet de message email : Il est aujourd’hui possible d’insérer de nombreuses variables à vos emails qui permettent de donner à vos contacts le sentiment que le message a été conçu spécialement pour le destinataire. La personnalisation est une bonne pratique emailing qui permet de contrebalancer la sensation de campagne email envoyée en masse. Utilisez les données que vous avez récoltées pour les exploiter auprès de vos destinataires. 
  • Mettez en avant les bénéfices : Ce qui retient l’attention du destinataire ce sont les bénéfices qu’il peut tirer de votre offre de produit ou service. Lors de la réception de votre email, les destinataires n’accordent que quelques secondes pour décider d’ouvrir votre message ou pas. Il faut donc attirer leur attention en leur donnant envie d’en savoir plus. 
  • Offrez quelque chose de gratuit : Les gens adorent les nouvelles expériences, surtout lorsqu’elles sont gratuites, ou du moins à prix réduits. Parlez-en à vos abonnés en l’intégrant dans votre ligne d’objet. 
  • Testez différentes lignes d’objet emailing : Encore 23% des marketeurs ne font pas d’A/B Test sur leurs emails*. Pourtant il s’agit d’une des pratiques les plus efficaces pour optimiser les performances de votre message et décider de votre wording final. 
  • Utilisez des chiffres et des statistiques : Les chiffres sont impactants et véhiculent de la crédibilité à votre discours (exemples : « Rejoignez 500 autres nouveaux propriétaires ce jeudi » ou « 9 personnes sur 10 ne connaissent pas ce secret d’économie »). 
  • Bannissez un nom d’expéditeur « sans réponse » (noreply@) : Non seulement cela rend l’email moins agréable, mais cela empêche également les destinataires d’ajouter votre email à leur carnet d’adresses. Préférez envoyer votre emailing depuis un expéditeur réel. 
  • Insérez des émojis mais avec parcimonie : L’utilisation d’émoji dans l’objet d’un email peut augmenter significativement son taux d’ouverture. Vous pouvez ainsi mettre un émoji dans votre objet en fonction de la tonalité et du contexte de votre email. Par contre, les émojis peuvent être interprétés de manière légèrement différente en fonction des messageries et des systèmes d’exploitation. De plus, n’abusez pas des émojis au risque de voir votre email atterrir dans les spams. Pour être sûr de l’utilisation d’émojis dans vos objets, une seule solution : faites des tests d’une même version avec et sans émoji ! 
  • Ne démultipliez pas les caractères spéciaux : Evitez point d’exclamation et d’interrogation dans la même ligne d’objet. Votre email risque d’être signalé comme spam, voire même classé directement comme courrier indésirable par les filtres anti-spam. 
  • Adressez-vous directement à votre audience : Dites à votre destinataire ce que votre message contient au travers d’un objet spécial et personnalisé (exemples : « Pour nos meilleurs clients seulement », « Votre invitation privée » ou « Vous avez été sélectionné »). 

* Sources : SNCD EMA BtoC 2019 ; Cision 2018 ; Enquête Dolist « Data, E-mail & Omnicanal Marketing en France » 2020 ; Worldata « Email Best Practices that Drive Results » 2018 

Sur le même sujet...