Quésako | Marketing Stack, une combinaison d’outils marketing complémentaires

Publié par Service Communication dans Digital Retail & Omnicanal, Messaging & Transformation Marketing, Satisfaction & fidélisation 4 juin 2019 Temps de lecture : 3 min

Pourquoi aurais-je besoin d’un Marketing Stack ? À quoi cela doit-il ressembler ? Quels outils dois-je adopter pour le constituer ? En 2016, près d’1/3 des marketeurs prévoyaient déjà pour l’année suivante, de dépenser davantage en technologies marketing*. Aujourd’hui, c’est une tendance établie. Pour ceux qui n’auraient pas encore exploité le Marketing Stack, le moment est venu !

De l’e-mail marketing à l’analytique, en passant par les réseaux sociaux ou le marketing automation, de nombreuses entreprises disposent d’une pléthore d’outils qui constitue leur Marketing Stack. Il y a 5 ans, les marketeurs disposaient en moyenne de plus de 17 outils marketing*. Imaginez aujourd’hui…

5 composantes clés pour vous aider à construire votre Marketing Stack

Les options supplémentaires

Bien que certains outils paraissent identiques, il est pourtant rare que ces derniers soient associés. Encore plus qu’ils aient le même processus d’utilisation. Quand l’un propose l’assistance, l’autre offre la personnalisation. Des options à valeur ajoutée qui peuvent vous faire économiser temps et argent. À vous de choisir lesquels répondent le plus à vos problématiques.

La facilité du travail effectué

Certes, ils font le travail à votre place (et c’est d’ailleurs très chouette !), mais la capacité de tous ces outils peut vous faire rapidement oublier ce pour quoi vous les avez premièrement adoptés. Avant de vous aventurer dans leurs possibilités infinies, assurez-vous de bien définir quels sont vos objectifs afin que ces technologies répondent à vos besoins fondamentaux. Optez si vous le pouvez pour une solution légère qui aura en ce sens plus de chances d’être flexible et adaptable à vos évolutions.

Les possibilités d’évolution

Vous n’y pensez peut-être pas encore (car vous implémentez seulement quelques composantes aujourd’hui), mais vous pouvez d’ores et déjà raisonner à long terme. De ce fait, demandez-vous si votre solution actuelle évoluera avec vous à mesure que vous grandirez.

L’accessibilité aux KPIs

Il y a fort à parier que vos objectifs en matière d’implémentation technologique concernent la productivité de votre équipe ou l’accélération de votre entonnoir de conversion. Ce qui est sûr, c’est que vos avantages doivent être supérieurs aux coûts. Alors avant d’investir dans un quelconque outil marketing, déterminez comment vous allez en mesurer son impact et si votre technologie existante est configurée pour vous y aider.

La nécessité d’une ligne directrice

Ne vous méprenez pas, si vos outils manquent d’harmonisation et de synergie, il y a de grandes probabilités pour que l’ensemble s’effondre. Veillez donc à ce que chaque nouvel outil implémenté soit capable de prendre en charge les autres composantes qui constituent votre Marketing Stack.

Les différents types d’outils pour un Marketing Stack prospère

Un Marketing Stack est généralement composé de plusieurs outils appartenant à plusieurs catégories. Vous équiper d’une partie de ces logiciels essentiels est votre meilleure chance de prendre en charge tous les aspects clés de votre marketing :

  • CRM (Salesforce…) : pour maintenir la relation avec vos contacts.
  • Support client (Desk.com…) : pour identifier les problèmes récurrents de vos clients.
  • E-mail marketing (Campaign by Dolist…) : pour créer, lancer et suivre vos campagnes.
  • Marketing Automation (wewmanager…) : pour automatiser vos tâches manuelles.
  • Médias sociaux (HootSuite…) : pour gagner du temps dans vos communications.
  • Projet marketing (Jira…) : pour gérer et organiser votre emploi du temps.
  • Monitoring (MyFeelBack…) : pour connaître l’avis de vos consommateurs.
  • Gestion de contenu (WordPress…) : pour créer vos sites et blogs.
  • Analyse marketing (Google Analytics…) : pour comprendre le comportement de vos utilisateurs.
  • Analyse KPIs (Dataviz…) : pour suivre vos performances.
  • SEO (SEMrush…) : pour optimiser vos mots-clés.
  • SEM (WordStream…) : pour augmenter le potentiel de conversion de votre public.
  • Vidéo (YouTube…) : pour attirer vos leads.

Peu importe l’approche privilégiée, il vous faudra prendre en compte les forces et faiblesses de chaque outil pour créer un ensemble harmonieux et cohérent. De cette décision naîtra une stratégie omnicanale réussie et en adaptation permanente. Et si vous avez déjà constitué votre Marketing Stack, peut-être est-ce l’occasion de faire le point sur vos outils actuels ?

*Sources : Gartner ; Radius

Sur le même sujet...