Tendances | Les erreurs à commettre pour rater votre campagne e-mailing

Publié par Service Communication dans Collecte & Data Quality, Délivrabilité & Réputation, Messaging & Transformation Marketing 22 janvier 2019 Temps de lecture : 3 min

Même les marketeurs les plus aguerris ont commis des erreurs. Manque de cohérence dans les campagnes, oubli des appels à l’action, non réponse aux attentes des contacts… Malgré les nombreuses maladresses, certaines sont plus courantes que d’autres et plus à risque pour la bonne réalisation de vos campagnes.

Manquer votre A/B testing

Méthode plébiscitée pour 60% des marketeurs*, l’A/B testing compare deux versions d’une campagne pour déterminer celle qui fonctionne le mieux (en somme 50% des contacts voient la version A, 50% voient la B). En général, celle qui a le meilleur taux de conversion l’emporte !

Mais aucune des deux n’est à la hauteur ? Elles font même baisser vos statistiques ? Voici ce qui peut nuire à vos résultats :

  • Une taille d’échantillon trop petite : pour modifier votre campagne sans nuire à ses performances, vous devez avoir un ensemble de données suffisamment volumineux pour prouver que vous pouvez réellement effectuer ces changements.
  • Une trop grande quantité de variables : plus vous ajoutez de variables, moins vous connaissez leur valeur. Minimisez donc celles qui sont superflues. Considérons que vous testez dans votre e-mail la modification d’un CTA, d’une bannière et d’un objet. Vous constatez un taux d’ouverture et de clics supérieurs mais comment savoir quel est le paramètre déclencheur ? Fonctionnera-t-il dans toutes vos autres campagnes ? Vous ne pourrez malheureusement pas répondre à ces questions.

Si vous faites partie des 93% de marketeurs convaincus par l’utilité de l’A/B testing*, faites-en bon usage !

Négliger l’hygiène de votre base de données

Vous n’imaginez pas commencer votre journée sans avoir pris une bonne douche ? Et bien c’est pareil pour votre base de données ! Il faut la nettoyer, l’entretenir, bref, la maintenir en bonne santé.

La plupart des e-mails renseignés via un formulaire sont automatiquement ajoutés à votre liste d’abonnés. C’est simple, facile et cela vous permet de capturer plus de leads, mais à quel prix ? Fausses adresses e-mails, erreurs de syntaxe, réputation amoindrie, taux d’engagement plus faible… Finalement, des contacts de moins en moins qualifiés.

Comment nettoyer votre base qui peut contenir jusqu’à 50% d’inactifs ? Voici quelques bonnes pratiques à ajouter à votre routine :

  • Automatisez vos campagnes : les adresses e-mails sont automatiquement nettoyées par votre système d’automatisation vous permettant ainsi d’augmenter vos taux d’ouverture et de maintenir une réputation enviable d’expéditeur.
  • Supprimez les adresses e-mails génériques : info@, support@, contact@… Associées à personne en particulier elles : se trouvent généralement sur la page Contact d’un site et sont donc susceptibles d’être collectées par tous, ne permettent pas de prouver que la personne qui lira le mail a donné son consentement, peuvent être utilisées comme pièges de courrier indésirable.
  • Réactivez vos contacts : réaliser des campagnes pour réveiller vos inactifs vous permettra de déterminer ceux qui veulent toujours avoir de vos nouvelles ou à l’inverse ceux qui n’en veulent plus et doivent donc être supprimer de votre base de données.

Sous-estimer l’importance de votre objet

Aujourd’hui, 47% des marketeurs affirment tester plusieurs objets pour optimiser les performances de leurs e-mails*. Même s’il semble être une infime partie de votre message, l’objet de votre e-mail constitue la toute première impression de votre destinataire. Et quoi de mieux que de se démarquer parmi la centaine d’autres e-mails qu’il a reçue ?

Prévoyez donc un objet cohérent avec le contenu de votre e-mail mais qui soit avant tout enclin à la curiosité et au clic. Et surtout, pensez à vos utilisateurs mobiles en utilisant une ligne d’objet de moins de 50 caractères (77% des e-mails que vous envoyez sont lus prioritairement sur un Smartphone*).

*Sources : Converteo – Baromètre sur les pratiques de l’A/B testing et de la personnalisation web 2016 ; Marketo – Webinar 8 Biggest Mistakes Email Marketers Make and How to Avoid Them 2016 ; Hubspot – The Ultimate List of Marketing Statistics for 2018 ; EmailMonday – The ultimate mobile email statistics overview 2019

Sur le même sujet...