Bon à savoir | Délivrabilité email : comment choisir une infrastructure de routage qui vous corresponde ?

Publié par Service Communication dans Délivrabilité & Réputation 8 juin 2021 Temps de lecture : 3 min

Privilégiez la qualité de l’envoi à la rapidité

La régularité d’envoi (volume et fréquence) est un signal important en délivrabilité. Chaque FAI ou MSP adapte la vitesse de livraison des messages selon la réputation de l’expéditeur et du domaine utilisé.

  • Lorsqu’une nouvelle infrastructure d’envoi est mise en place (IP et/ou domaine), la réputation est inexistante. Passez par une période dite de « ramp up » ou de « préchauffage » pour que les FAI/MSP puissent apprendre à vous connaître.
  • Adaptez votre fréquence d’envoi en fonction des attentes de vos abonnés. Même si l’on suit les bonnes méthodes de collecte de contacts et un rythme de communication régulier, le taux de désabonnement peut fortement augmenter.
  • Régulez le flux d’envoi de vos messages pour montrer patte blanche auprès des FAI. Utilisez une plateforme capable d’adapter les rythmes d’envoi de manière dynamique pour ne pas surcharger les infrastructures destinataires.
  • Ajustez vos plannings d’envoi selon l’état de votre réputation, l’urgence de livraison du message et la fréquence d’envoi vers des destinataires récurrents.

Automatisez le traitement des retours via votre plateforme

L’infrastructure technique de votre solution d’Email Marketing doit assurer le formatage de vos campagnes avec les éléments indispensables à leur livraison pleine et entière, mais pas seulement.

  • Afin d’assurer la meilleure hygiène de votre base de contacts, la plateforme du routeur doit notamment prendre en charge l’analyse et la requalification des messages retournés par les serveurs destinataires.
  • Pour assurer le suivi de plaintes, votre plateforme de message doit pouvoir mettre en place des boucles de rétroaction (technique permettant le signalement automatique des plaintes recueillies, et leur remontée, vers le routeur et l’expéditeur).
  • Privilégiez en particulier une solution qui traite automatiquement les bounces (adresses en erreur), les demandes de désabonnement et les messages spécifiques (absence du bureau, service de filtre anti-spam).
  • Misez sur le mécanisme d’en-tête List-Unsubscribe fourni par les FAI/MSP. Il permet aux abonnés de voir un bouton « se désinscrire » sur lequel ils peuvent cliquer s’ils ne souhaitent plus recevoir vos messages.

Montrez patte blanche auprès des FAI

Les FAI et outils de messagerie mènent une lutte constante contre les tentatives d’abus afin de protéger leurs utilisateurs. Facilitez-leur la tâche en respectant toutes les bonnes pratiques pour livrer correctement vos messages emails.

  • Envoyez vos e-mails depuis un pool d’adresses IP (numéro d’identification d’un appareil connecté à Internet) et un domaine expéditeur qui vous sont dédiés pour afficher votre transparence.
  • Identifiez-vous clairement auprès des destinataires. Utilisez votre nom de domaine dans toutes les parties du message (du nom d’expéditeur jusqu’aux liens dans le contenu).
  • Vérifiez que votre routeur a mis en place des protocoles d’authentification (SPF/ DKIM/DMARC). Présents dans les messages e-mails, ces dispositifs permettent de vérifier et confirmer l’identité de l’expéditeur par les serveurs de réception.
  • Hygiène de la BDD, segmentation, conformité du HTML… Inscrivez-vous dans une démarche de qualité constante pour que vos clients ne subissent pas le filtrage nécessaire des FAI et outils de messagerie.

Un guide pratique pour travailler la délivrabilité de vos emails

Guide pratique Travailler la délivrabilité des e-mailsAujourd’hui bien plus sensibles aux problématiques de la délivrabilité emailing, les professionnels du Marketing s’accordent enfin à dire qu’il s’agit d’un enjeu majeur de la réussite de leurs opérations de communication.

Conscients de l’impact de la réputation d’expéditeur sur la performance de leurs campagnes emails, la majorité ignore pourtant encore le réel fonctionnement des règles de filtrage des messages emails, les leviers opérationnels à leur disposition ou encore les KPIs à suivre pour anticiper un problème de délivrabilité.

Il convient alors de se poser les bonnes questions : votre campagne est-elle nécessaire ? Apporte-t-elle une réelle plus-value ? Vous mettez-vous à la place de vos contacts ? Si oui, vos emails sont-ils plus utiles ou pertinents que tous ceux qu’ils vont recevoir ? Avez-vous mené des actions externes à votre programme qui auraient pu impacter votre délivrabilité ? Si oui, s’agit-il d’un accident passager ou d’une tendance de fond ? Est-ce que cela a touché un opérateur ou plusieurs, voire tous ?

Découvrez sans tarder les notions essentielles à connaître pour un bon pilotage de la délivrabilité de vos campagnes et les bonnes pratiques à adopter pour favoriser la livraison de vos emails au travers de notre dernier guide pratique spécial Délivrabilité !

Sur le même sujet...