Astuce | Comment passer pour un spammeur en 5 leçons ?

Publié par Service Communication dans Délivrabilité & Réputation 23 mai 2019 Temps de lecture : 2 min

Vous rêvez de maîtriser l’art du spam ? Voici les techniques qui marchent à coup sûr ! Mais attention, nous déclinons toute responsabilité pour les dommages causés par les personnes qui suivront ces étapes ci-dessous.

Leçon n°1 : ne pas considérer votre consommateur

En tant que marketeur averti, vous savez ce qu’il y a de mieux pour vos clients et prospects. Alors pourquoi ne pas sélectionner quelques contacts de votre liste et leur faire savoir qu’ils ont besoin de vous ? Peut-être même leur envoyer un e-mail pour les informer de la chance qu’ils ont de vous avoir dans leur vie et surtout dans leur boîte de réception ? Il y a de grandes chances qu’ils adorent votre modestie…

Leçon n°2 : faire passer votre message coûte que coûte

Malgré toute votre bonne volonté, certaines personnes ne savent toujours pas ce qui est bon pour elles. Ces destinataires vous ignorent ? Ne vous découragez pas, augmentez votre fréquence d’envoi ! Mieux encore, envoyez le même e-mail plusieurs fois de suite, on ne sait jamais, au cas où ils ne l’aient pas reçu la première et seconde fois… Ils ne peuvent pas vous ignorer éternellement !

Leçon n°3 : ignorer les retours d’expérience

Vos consommateurs sont en colère après avoir reçu tous vos e-mails ? Aucun problème, vous le vivez même plutôt bien. Car encore une fois, vous seul savez ce qui est bon pour eux. Alors surtout, ne leur offrez pas la possibilité de se désinscrire de vos campagnes e-mails. Pas même si la loi vous y oblige.

Leçon n°4 : faire fi de vos désabonnés

Bon, ok, vous avez un acquis de conscience et êtes inquiet sur les conséquences d’être dans l’illégalité. Alors allez-y, ajoutez une option de désabonnement, mais n’honorez pas tout de suite cet engagement. Certaines entreprises indiquent même dans leur accusé de réception que cela peut prendre plusieurs semaines pour retirer un abonné de leur liste d’adresses. Même si la loi exige 30 jours maximum pour satisfaire sa demande et lui fournir une preuve. Mais comme vous allez le faire manuellement, vos destinataires sont censés être indulgents et comprendre que leur mécontentement n’est pas votre priorité.

Leçon n°5 : envoyer vos campagnes à tous vos abonnés

Quelle utilité de segmenter votre liste en fonction de critères spécifiques ? De toute façon, cela prend beaucoup trop de temps. De plus, vous êtes assez bon pour rédiger un contenu qui conviendra à tous. Vos destinataires ouvriront et cliqueront quand ils seront prêts.

Vous l’aurez compris, il ne faut pas prendre cet article au pied de la lettre, on vous déconseille même vivement de vous y reconnaître ! Alors, pas de panique, il existe des bonnes pratiques que notre équipe sera ravie de partager avec vous.

Replay webinar | Délivrabilité : 8 bonnes pratiques

Contactez le service délivrabilité de Dolist au 05 57 26 25 70 ou par e-mail.
Sur le même sujet...